Comment mettre un bien en gestion locative?

Gain de temps, tranquillité d’esprit, gestion efficace de votre bien, nous vous présentons ici un résumé des avantages que vous aurez en confiant la gestion de votre bien à un spécialiste. En effet, votre syndic s’occupera de tout et vous n’aurez qu’à lui verser une indemnité. Cela vous laissera le temps de mieux vaquer à vos activités principales. Cependant, vous devez suivre une série de démarches pour confier la gestion de votre bien à un tiers.

trouver un bon agent

L’agent est celui qui s’occupera de la gestion de votre propriété en votre nom. Afin de bénéficier d’une bonne gestion sans perdre votre temps à régler divers litiges, vous devez vous tourner vers un professionnel de l’immobilier qui jouit d’une bonne réputation. Ce dernier vous permettra de tout comprendre sur la gestion locative. L’idéal ici est de choisir une agence bien implantée et proche du bien que vous souhaitez mettre en gestion locative. Une agence locale de ce type connaît bien le marché locatif local et saura faire les bonnes estimations afin que votre bien soit loué dans les meilleures conditions et au juste prix. L’agent qui sera en charge de sa gestion devra obligatoirement avoir sa licence professionnelle avec la mention « administration de biens ». Il doit également avoir une garantie financière, ainsi qu’une bonne expérience dans le domaine.

Signez un accord avec l’agent.

Dès que vous trouvez son professionnel, vous devez signer un contrat avec lui. Ce contrat est un mandat. Par conséquent, vous aurez un réel pouvoir sur la gestion de votre propriété à vos propres conditions. Ce mandat est toujours signé par les deux parties avant la location ou la commercialisation du logement. A noter que les dispositions relatives au contrat de location-gérance sont contenues dans la loi Hoguet du 2 janvier 1970. Parmi les mentions que l’on retrouvera dans ce contrat, figurent :

– Les modalités de perception des revenus par le mandant ; – Les critères de choix des locataires ; – La durée du contrat (date de début et de fin à préciser) ; – Informations sur le propriétaire (nom, adresse, etc.) ; – Les conditions dans lesquelles l’agent sera rémunéré ; – Prestations à effectuer, etc.

Chacune des deux parties doit lire attentivement le contrat avant d’y apposer sa signature. Cela évitera les malentendus qui peuvent conduire à des litiges plus tard. Quant à la durée du mandat, elle n’est pas illimitée. Ce contrat est généralement signé pour une durée comprise entre un et trois ans.

Comment l’agent est-il payé?

L’agent que vous trouvez pour la gestion locative s’occupera d’un certain nombre de tâches. Mais, pour toutes ces missions, vous devez lui verser une certaine somme. Pendant une période de 12 mois, les frais de gestion de l’agent peuvent être l’équivalent d’un mois de loyer. Dans ce cas, les honoraires sont fixés librement et sont de l’ordre de 6 à 10% des revenus que le client percevra durant ces 12 mois. Pour plus de détails, rappelez simplement que votre rémunération dépendra des loyers que le propriétaire perçoit. Outre ces dépenses, il existe également des frais de rédaction d’acte et des frais d’inventaire que vous pouvez également percevoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.