Immobilier à Paris : une légère hausse entre mars et avril 2022

Qu’en est-il du marché immobilier dans la capitale? De nombreuses informations contradictoires ont émergé ces derniers jours. Selon le « baromètre national des prix de l’immobilier » publié le 1er mai 2021, les prix ont augmenté de 0,3% entre mars et avril. Une relance de l’activité qui reste particulièrement faible et une situation qui reste fragile.

Une relance de l’activité pour le marché immobilier?

Depuis quelques jours, une multitude d’informations contradictoires sur le marché immobilier parisien circulent sur la toile. Concrètement, ils sont tous légitimes dans la mesure où l’on peut parler à la fois de baisse et de hausse des prix. Le marché immobilier de la capitale est particulièrement fragile et son évolution reste incertaine. Aujourd’hui, le prix du mètre carré est en moyenne de 10 000 €.

Les prix ont augmenté de 0,3% en l’espace d’un mois, de mars à avril 2021, selon le « baromètre national des prix de l’immobilier » publié le 1er mai. Il s’agit de la première hausse de prix enregistrée en 8 mois dans la capitale. De plus, la demande tend à augmenter avec environ 10 % d’acheteurs en plus. De plus, le temps de transaction est moindre.

Une relance faible et fragile de l’activité dans la capitale

Bien que ces données soient encourageantes et montrent un retour à la croissance du marché immobilier à Paris, ce rebond de l’activité est particulièrement faible et fragile. Bien qu’il s’agisse de la première hausse enregistrée en 8 mois, elle reste encore faible et ne laisse pas entrevoir un phénomène haussier durable. D’autant plus que ces derniers mois ont été synonymes de baisse des prix.

Par ailleurs, le marché reste fragile à Paris. Il est vrai que la baisse du pouvoir d’achat, la morosité de la vie parisienne, la fuite des petits espaces et l’environnement post-confinement en berne, sont des variantes qui influencent l’immobilier.

Le marché de l’immobilier locatif à Paris

Compte tenu de ce contexte fragile, beaucoup se tournent vers la location, qui connaît une légère baisse des prix due à la baisse de la demande. Ce sont surtout les entreprises qui recourent à la location d’immeubles de bureaux pour éviter d’investir dans un marché fragile. Que ce soit pour louer un bureau dans le 9e ou dans un autre arrondissement convoité de Paris, les entreprises trouvent plus rapidement leur bonheur.

Il semble que la situation sanitaire ait eu un fort impact sur le marché locatif. En effet, les immeubles locatifs ont enregistré une légère baisse au premier trimestre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.